Polikarpov PO-2W

Histoire

Le Polikarpov PO-2 (initialement appelé U-2) a fait son premier vol d’essai le 7 juin 1928. Créé par Nikolaj Nikolajevitch Polikarpow, ni lui, ni le pilote à ce moment ne s’attendaient à l’histoire qu’allait vivre cet avion.
Le U-2 a servi comme avion d’école aux pilotes soviétiques de la Seconde Guerre Mondiale, au total plus de 100.000 pilotes ont appris le pilotage sur cet avion. Sa production a continué jusque dans les années 50 en URSS puis quelques années encore en Pologne sous licence. En tout, plus de 40.000 exemplaires furent construit, il demeure l’avion le plus construit au monde. Plusieurs versions du U-2 furent construites, il en existait pour :

Il fut aussi utilisé pendant la Guerre de Corée puis par l’armée Tchèque et enfin dans les aéroclubs Tchèque jusque dans la fin des années 1980.
Le bruit caractéristique de son moteur Shvetsov lui a valu le surnom de « la machine a coudre » par les allemands pendant la bataille de Stalingrad.
A la mort de Nikolaj Nikolajevitch Polikarpow, en 1944, les U-2 furent rebaptisés PO-2 en hommage à son créateur.

Les Sorcières de la Nuit

Les sorcières volaient vers les campements ennemis ciblés, puis à une certaine distance coupaient le moteur et continuaient en vol plané silencieux. Quand les allemands entendaient, paniqués, le sifflement caractéristique dans la nuit, il était déjà trop tard. Les biplans lâchaient leur bombes puis redémarraient leur moteur pour rentrer.
Ces Polikarpov 2 n'était pratiquement jamais détecté par les chasseurs de nuit allemands du fait de leur enveloppe de toile et de leur vol en rase motte. Même leurs petits moteurs de 110 Cv échappaient à la détection des radars infrarouge. Bien que ces attaques étaient peu meurtrières, elles avaient un effet psychologique important, troublant maintes fois le sommeil des unités de la Wehrmacht. Un des régiments qui se distingua, dans ce genre de mission, le 558e régiment de bombardement de nuit, était constitué uniquement de pilotes et de mécaniciens féminins. Certaines d'entre-elles finirent la guerre avec plus de mille missions de ce type à leur actif, dont parfois dix-huit en une seule nuit, et nombre d'entre elles, furent décorées du titre de Héros de l'Union soviétique.

Un vibrant hommage fut dédié à ces sorcières de la nuit par les pilotes de la France Libre du régiment de chasse "Normandie-Niemen" qui combattirent souvent aux côtés de ces femmes :
« Même s’il était possible de cueillir et de déposer à vos pieds toutes les fleurs de la Terre, cela ne constituerait pas une reconnaissance suffisante de votre valeur ».

Le PO-2 et l'escadrille du Normandie Niemen

Le Groupe de chasse Normandie-Niemen a été créé fin 1942 au Liban, en pleine Seconde Guerre mondiale. Il était alors constitué d'un groupe de 14 pilotes de chasse, de 58 mécaniciens français – tous volontaires – et de 17 mécaniciens soviétiques
Envoyés en aide aux forces soviétiques sur le front de l'Est sur la suggestion du Général de Gaulle qui considérait comme important que des soldats français servissent sur tous les fronts de la guerre, ce groupe était initialement appelé « Normandie ». Le maréchal Staline signe un "Prikaz" décernant au régiment le titre de « Niémen » pour la part prise dans la bataille pour le franchissement de cette rivière.
En 1944, le groupe totalise 4 escadrilles. A la fin de la guerre, en 1945, le régiment totalise 273 victoires homologuées.
Comme tout régiment, celui du Normandie-Niemen possédait des avions de combats : les Yak 3 mais aussi des avions de liaison : le Polikarpov PO-2. Le PO-2 servit pendant 2 ans à ces vols de liaison.

Le PO-2W des Casques de Cuir

Il fut échangé par Jean Salis auprès d’un musée Yougoslave à la fin de l’année 1982 contre un Nieuport. Il a subi une reconstruction partielle, un rentoilage et une peinture neuve en 1982. Il a effectué son premier vol en France en mai 1984.

Caractéristiques techniques

  • Immatriculation : F-AZDB (ex YU-CNS)
  • Numéro de série : 045
  • Envergure : 11,40m
  • Longueur : 8,17m
  • Hauteur : 3,56m
  • Equipage : 2
  • Masse à vide : 770kg
  • Masse max : 1076kg
  • Moteur : Shvestov MIIR de 110ch
  • Vitesse max : 155km/h


Photos du PO-2W