Yakovlev Yak 11

Histoire

Le Yakovlev Yak-11 est un avion d'entraînement utilisé par l'armée de l'air soviétique et dans les pays d'Europe de l'Est entre 1947 et 1962. Il devient l'avion d'entraînement le plus utilisé par l'armée de l'air soviétique.

Le premier prototype, construit à partir du chasseur Yak 3, vole le 10 novembre 1945 et entre en service en 1946. Au total 3859 exemplaires sont produits entre 1947 et 1956. A partir de 1953, 707 exemplaires sont également produits par la Tchécoslovaquie sous la désignation LET C-11.

Les Yak-11 et C-11 sont utilisés par toutes les nations membres du pacte de Varsovie, ainsi que dans de nombreux pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie (Afghanistan, Albanie, Algérie, Autriche, Bulgarie, Chine, Tchécoslovaquie, RDA, Égypte, Irak, Hongrie, Pologne, Corée du Nord, Roumanie, Somalie, Union soviétique, Syrie, Vietnam, Yémen).


Le Yak 11 des Casques de Cuir


En 1982, à l’initiative d’Alain Capel qui découvrit l’existence d’une quarantaine de Yak 11 en Egypte et de la possibilité de les récupérer, Salis Aviation négocia avec les autorités Égyptiennes le rachat du lot.

Avec les moyens conjugués de Jean Salis, Raymond Capel et Jacques Bourret, le contrat put être signé en juin 1983. Il fallut alors organiser le démontage de 41 machines à l’abandon dans le dépôt d’El Khanda, dans le delta du Nil, la mise en conteneurs, le transport par camion vers le port d’Alexandrie, et le chargement sur un bateau à destination de Marseille.

On peut affirmer que la majorité des Yak 11, 3 (reconstruit à partir de Yak 11) et 18 qui volent en Europe proviennent de ce lot, le notre en fait partie.



ci-dessus, la quarantaine de Yak à l'abandon dans le dépôt d'El Khanda en Egypte.

Notre Yak a été construit 1952 dans les ateliers Yakovlev et il fut utilisé par l’armée égyptienne.


De retour en France, avec les quarante autres, il fut acquis et restauré par Philippe Joyet, un ami proche de la famille Salis, à Lausanne où il fait son premier vol de sortie de restauration en 1994 . Il sera basé à Lons jusqu'en 2005. DE 2005 à 2001 il sera basé en Allemagne. Il rejoint en juin 2011 la collection Salis à la Ferté Alais

ci-dessus, première mise en route après restauration à Lausanne en 1994.

Caractéristiques techniques

  • Immatriculation : D-FJII
  • Numéro de série : Y-5434
  • Envergure : 9,40m
  • Longueur : 8,50m
  • Hauteur : 3,28m
  • Equipage : 2
  • Masse à vide : 1900kg
  • Masse max : 2440kg
  • Moteur :Shvetsov Ash-21 de 700ch
  • Vitesse croisière : 370km/h

Photos du Yak 11 aujourd'hui